Herta Blaukopf (1924-2005) et Kurt Blaukopf (1914-1999)

  • Profession: Biographe de Gustav Mahler, littéraire et musicologue qui a également travaillé comme journaliste et éditeur.
  • Relation avec Mahler: chercheur.
  • Correspondance avec Mahler: Non.
  • Né: 03-01-1924 Vienne.
  • Décès: 19-01-2005 Vienne. Cimetière: Friedhof Mauer. Kurt Blaukopf (Wittgenstein)

Herta Blaukopf est née le 03-02-1924 à Vienne en tant que fille du marchand Julius Singer et de la franconienne Anna Singer, Herta Singer. Elle est issue d'une famille maternelle social-démocrate - son grand-père Richard Fränkel avait été le chef de l'association des travailleurs sociaux-démocrates - et a grandi dans un environnement décrit comme non confessionnel et agnostique.

Son père avait des racines juives mais n'était pas religieux. Avec le soutien musical de la famille de sa mère, elle a commencé à jouer du piano dans son enfance. Ses talents de piano ont été constamment promus pendant sa jeunesse et son adolescence; De 1938 à 1945, elle suit les cours de la pianiste et compositrice Olga Novakovic (1884–1946), probablement le premier élève d'Arnold Schönberg. Elle a également suivi des cours et suivi un cours de théorie des formes musicales avec Anton von Webern dans les dernières années de la Seconde Guerre mondiale.

Après l'école primaire, elle a fréquenté le lycée humaniste pour filles de Rahlgasse dans le 6ème arrondissement de Mariahilf à Vienne, où elle est diplômée de l'école primaire. En tant que «métisse juive de premier degré», elle s'est vu refuser d'autres visites après l'annexion de l'Autriche et les réglementations de plus en plus strictes. Après avoir quitté l'école en juin 1938, elle prend des cours de langues étrangères et, après une pause d'un an, s'installe à la Handelsakademie de la Karlsplatz dans le 1er quartier de la ville intérieure de Vienne en 1939, qui était à l'époque une école de commerce.

Le 5 février 1943, alors âgée de 19 ans, elle réussit son examen d'immatriculation avec distinction et, après avoir terminé ses études, accepta un emploi dans un bureau parce qu'elle s'était vu refuser des études universitaires sous le régime nazi en raison de son ascendance.

Immédiatement après la fin de la Seconde Guerre mondiale, Singer s'est inscrite à des études allemandes en tant que majeure à l'Université de Vienne au semestre d'été 1945, qui n'a commencé qu'en mai en raison de la guerre. Dans le même temps, elle a suivi des études d'anglais en tant que mineure du semestre d'été 1945 au semestre d'hiver 1947/48. Après trois années d'études, elle a obtenu son doctorat le 12 mai 1948 avec une thèse sur le temps et la société dans l'œuvre d'Arthur Schnitzler.
Hans Rupprich et Dietrich Kralik ont ​​agi en tant que premier et deuxième réviseurs de leur thèse. D'autres examinateurs rigoureux de Blaukopf étaient l'indo-européaniste Wilhelm Havers, Alois Dempf (philosophie) et Hubert Rohracher (psychologie) pour le Philosophicum. Selon un mémorandum officiel sur le Rigorosenprotokoll, ses deux semestres ont été promulgués pour la durée minimale effective d’études de huit semestres «en cours de réparation pour la prévention des études pour raisons raciales».

Activités professionnelles: Gustav Mahler

Par la suite, elle a travaillé pendant plusieurs années à la rédaction du quotidien Der Abend et a travaillé comme conférencière dans plusieurs maisons d'édition entre 1958 et 1964, y compris pour l'édition universelle. En même temps, elle épouse le sociologue de la musique Kurt Blaukopf (1914-1999) en 1959; le 22 avril 1962, le fils Michael est né.

Par l'intermédiaire de son mari, qui était déjà un chercheur renommé de Mahler, elle se tourna de plus en plus vers les recherches biographiques du compositeur Gustav Mahler. Par exemple, elle a publié trois volumes de lettres de Mahler (Gustav Mahler - Richard Strauss. Correspondance entre 1888-1911 (1980), Gustav Mahler, Letters, New Edition (1982) et Gustav Mahler, Unknown Letters (1983)).

À partir des années 1950, elle publie également quelques ouvrages en collaboration avec son futur mari. Les guides musicaux de Vienne ont été créés. Voyage découverte dans la capitale de la musique (1957), l'Orchestre philharmonique de Vienne. Essence, Become, travail d'un grand orchestre (1986), The Vienna Philharmonic. Monde de l'orchestre - Orchestre du monde (1992), Gustav Mahler. Vie et œuvre dans les témoignages de l'époque (1994) ou Gustav Mahler - Lettres (1996).

Malgré son mariage en 1959, elle a continué à publier sous son nom de jeune fille en tant que Herta Singer jusqu'en 1964. D'autres ouvrages remarquables que Herta Blaukopf a publiés seule sont Im Wiener Kaffeehaus (1959) ou Humor & Hamur (1962). En outre, elle a écrit l'article Positivisme et idéologie dans les études allemandes. Depuis les débuts de la recherche sur la langue et la littérature autrichiennes en philosophie, littérature et musique dans l'Orchestre des Sciences (1996), publié par son mari. Dans Science in Fiction - Fiction in Science.

Pour la conversation entre la littérature et la science par Wendelin Schmidt-Dengler de 1998, elle contribue au dossier littéraire de Stifter. Un moyen de représenter la «vraie vérité». représentée. Avec d'un atelier d'écriture. Vivre et travailler avec Kurt Blaukopf. en 2000, a publié l'art, la théorie de l'art et la recherche sur l'art dans le discours scientifique. En mémoire de Kurt Blaukopf (1914-1999) de Martin Seiler et Friedrich Stadler, elle a écrit une contribution à la mémoire de son mari, décédé un an plus tôt.

Tout au long de sa vie, elle a participé à de nombreux colloques et congrès et publié de nombreux articles sur la recherche Mahler dans des dossiers de congrès, des publications commémoratives et des anthologies. En outre, elle a apporté des contributions constantes et contribué à l'actualité de la recherche Mahler de l'International Gustav Mahler Society (IGMG) à Vienne, publiée depuis 1976 et éditée par elle de 1978 à 1994. Blaukopf entretenait une étroite amitié avec Erwin Ratz, le président fondateur de la société fondée en 1955 à l'initiative de l'Orchestre philharmonique de Vienne.

Pour l'IGMG, Blaukopf s'est également impliqué dans l'organisation de diverses expositions. En 1980, en collaboration avec Emmy Hauswirth (1918–1999), une exposition itinérante de photos sur Mahler a eu lieu, qui a traversé plus de 30 pays. En outre, Blaukopf a écrit de nombreuses revues et articles dans des journaux et des magazines et, parallèlement à des recherches musicologiques, a également participé à des publications sur la culture et la littérature autrichiennes.

Jusqu'à la fin, elle a travaillé en tant que co-créatrice de l'axe de recherche initié par son mari, «Concept scientifique du monde et de l'art» à l'Institut Vienna Circle (également Institute Vienna Circle ou IVC en abrégé). Ce faisant, elle a écrit des contributions importantes sur l'histoire des études allemandes et l'histoire de la science et de la culture autrichiennes.

L'exposition, qui a eu lieu de septembre 2005 à janvier 2006 sous le titre Mahleriana - De devenir une icône au Musée juif de Vienne à l'occasion du 50e anniversaire de l'IGMG, a été initialement planifiée et conçue par Blaukopf. Cependant, comme elle est tombée gravement malade en même temps, à l'exception de quelques travaux préparatoires conceptuels, elle ne pouvait pratiquement rien apporter à l'exposition. De plus, il n'y a pas eu non plus de publication d'une réédition conjointe planifiée et (étendue) de la correspondance entre Mahler et Strauss de 1980 et du volume Gustav Mahler, Unknown Letters from 1983, qu'elle a appelé Extra Sample à mes frais voulait publier.

Le 19 janvier 2005, Blaukopf est décédée après plusieurs mois de maladie grave, peu après son 81e anniversaire, dans sa ville natale de Vienne et a été inhumée le 17 février 2005 aux côtés de son mari au cimetière Mauer dans la tombe familiale de la famille Singer. Le 25 janvier 2005, An Obituary, écrit par Ilse Korotin et Nastasja Stupnicki, est paru dans Die Presse sous le titre Gustav Mahlers Trustee.

A la mort de la chercheuse en littérature et musique viennoise Herta Blaukopf. Les deux ont également consacré une contribution de plusieurs pages au célèbre chercheur Mahler dans leur volume Biographies of Important Austrian Scientists, publié en 2018. Korotin l'a également mentionnée dans son lexique biografiA en quatre volumes, publié en 2016. Lexique des femmes autrichiennes.

Travaux

1959: Im Wiener Kaffeehaus
1962: Humour & Hamur
1996: Positivismus und die Ideologie in der Germanistik. Aus den Anfängen der österreichischen Sprach- und Literaturforschung. Dans: Philosophie, Literatur und Musik im Orchester der Wissenschaften, Hrsg. Kurt Blaukopf
1998: Stifters literarischer Protokollsatz. Ein Mittel zur Darstellung der «wirklichen Wahrheit». Dans: Science in Fiction - Fiction in Science. Zum Gespräch zwischen Literatur und Wissenschaft, Hrsg. Wendelin Schmidt-Dengler
2000: Aus einer Schreibwerkstatt. Leben und Arbeiten mit Kurt Blaukopf. Dans: Kunst, Kunsttheorie und Kunstforschung im wissenschaftlichen Diskurs. In memoriam Kurt Blaukopf (1914-1999), Hrsg. Martin Seiler et Friedrich Stadler

Avec Kurt Blaukopf

1957: Musikführer Wien. Entdeckungsreise in die Hauptstadt der Musik
1980: Gustav Mahler - Richard Strauss. Briefwechsel zwischen 1888–1911
1982: Gustav Mahler, Briefe, Neuausgabe
1983: Gustav Mahler, Unbekannte Briefe
1986: Die Wiener Philharmoniker. Wesen, Werden, Wirken eines großen Orchestres
1992: Die Wiener Philharmoniker. Welt des Orchesters - Orchestre der Welt
1994: Gustav Mahler. Leben und Werk à Zeugnissen der Zeit
1996: Gustav Mahler - Briefe

Si vous avez trouvé des erreurs, veuillez nous en informer en sélectionnant ce texte et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Rapport d'erreurs d'orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos éditeurs: