Donald Mitchell (1925-2017).

  • Profession: écrivain
  • Relation to Mahler: Rédacteur de longs essais sur Gustav Mahler. Analyses du travail de Mahler. Assisté Festival Mahler 1995 Amsterdam.
  • Correspondance avec Mahler: Non
  • Né: 06-02-1925 London
  • Décédé: 28-09-2017 à l'âge de 92 ans.
  • Inhumé: 00-00-0000 

Donald Charles Peter Mitchell CBE était un écrivain britannique sur la musique, particulièrement connu pour ses livres sur Gustav Mahler et Benjamin Britten et pour le livre The Language of Modern Music, publié en 1963.

Mitchell est né à Londres et a fait ses études à la Brightlands Preparatory School et au Dulwich College de Londres. En 1943, il s'est enregistré comme objecteur de conscience et son service de guerre a été passé dans le Corps des non-combattants. Après la guerre, il a enseigné à Oakfield Preparatory School, Londres et en 1947, il a fondé et édité la revue Music Survey; plusieurs numéros parurent avant qu'il ne soit rejoint en 1949 par Hans Keller et la revue fut relancée dans la soi-disant `` nouvelle série '' du Music Survey (1949-1952), dont les normes critiques sans compromis et la position pugnace pro-Britten et pro-Schoenberg lui a apporté renommée et notoriété dans une égale mesure.

Mitchell a étudié à l'Université de Durham 1949-1950. Dans les années 1950, il collabore régulièrement aux revues Musical Times et Musical Opinion. En 1958, il devient rédacteur en chef des livres musicaux chez Faber et Faber et la même année, il est nommé rédacteur en chef de la revue musicale Tempo de Boosey & Hawkes, jusqu'en 1962. De 1963 à 1964, il est conseiller musical spécial chez Boosey & Hawkes avec une responsabilité particulière pour la musique contemporaine. la musique et l'acquisition de compositeurs contemporains.

Il était responsable de l'arrivée de Peter Maxwell Davies et Nicholas Maw sur la liste de l'éditeur. En 1965, avec l'encouragement de Benjamin Britten (1913-1976) il a fondé la société d'édition musicale Faber Music et en a été le premier directeur général (vice-président, 1976, président, 1977, président, 1988-1995).

En 1972, il est devenu le premier professeur de musique à l'Université de Sussex (jusqu'en 1976). Après la mort de Benjamin Britten, Mitchell est devenu un administrateur principal de la Fondation Britten-Pears; en 1986, il est devenu directeur de la Fondation et président de Britten Estate Ltd. De 1989 à 1992, il a été président de la Performing Right Society. Il a été nommé CBE dans les honneurs du Nouvel An 2000 et est décédé le 28 septembre 2017.

Les deux principaux projets écrits de Mitchell ont été:

  1. une exploration en quatre volumes de la musique de Gustav Mahler (1860-1911) (Faber) et
  2. en tant que rédacteur en chef de l'édition en six volumes des lettres de Benjamin Britten (1913-1976) (Faber et Boydell Press). Bien que Mitchell n'ait pas travaillé sur les cinquième et dernier volumes, il y apparaît abondamment en tant que correspondant de Britten.

De son propre aveu, le travail de Mitchell sur Mahler n'a pas été principalement une œuvre de biographie (il cite l'ouvrage en quatre volumes de Henry-Louis de La Grange comme norme), mais plutôt une série d'essais prolongés, souvent de nature personnelle. À travers les quatre volumes, Mitchell présente également des analyses de l'œuvre de Mahler, regroupées de manière lâche en œuvres anciennes (vol. 1), œuvres de Wunderhorn (vol. 2) et œuvres ultérieures (vol. 3 et 4).

Plus d'articles

Pendant les années 50, tout en contribuant régulièrement à la presse musicale, Mitchell a recherché le premier de ses volumes révolutionnaires d'études sur Mahler, Gustav Mahler: The Early Years (1958). Cela a été succédé par Gustav Mahler: The Wunderhorn Years (1975), et Songs and Symphonies of Life and Death (1985), une étude exhaustive de Das Lied von der Erde. Les autres écrits de Mitchell sur le compositeur comprenaient The Mahler Companion (1999), avec Andrew Nicholson et la collection Discovering Mahler: Writings on Mahler 1955-2005 (2007), sélectionné et édité par Gastón Fournier-Facio et Richard Alston.

En 1995, il était codirecteur artistique du festival Mahler, organisé à Amsterdam à l'occasion du 75e anniversaire du célèbre cycle Mahler 1920 de Willem Mengelberg, et jusque dans les années 80, il était conférencier et diffusait régulièrement sur la musique de Mahler. Voir Festival Mahler 1995 Amsterdam.

Mitchell avait une passion pour la culture thaïlandaise et était un promoteur assidu de la musique classique thaïlandaise. Il a encouragé plusieurs musiciens thaïlandais, notamment Somsak Ketukaenchan, un joueur hors pair du pi-nai (hautbois thaïlandais).

Pendant un temps, il a été proche du chef d'orchestre Simon Rattle et a collaboré avec lui et le réalisateur Barrie Gavin sur plusieurs documentaires télévisés dans les années 80. Il a également travaillé avec le chef d'orchestre Kent Nagano en tant que conseiller musical sur le film de Channel 4 de «l'opéra télévisé» de Britten, Owen Wingrave (2001) et avec Claudio Abbado et Riccardo Chailly sur les grands projets Mahler à Londres et à Amsterdam.

Lors d'une répétition en 2004 pour Ricardo Chailly (1953)La performance de Chailly en tant que Orchestre royal du Concertgebouw d'Amsterdam (RCO)Le directeur musical de Mahler - un récit brûlant de la Symphonie n ° 9 de Mahler -, le chef a amené Mitchell sur le podium pour reconnaître à l'orchestre le mentor qu'il avait été pour lui. L'ovation des joueurs a profondément touché Mitchell.

Publications

  • Gustav Mahler: Les premières années. Rockliff, 1958 (révisé sous le nom de Gustav Mahler, Vol 1: The Early Years avec Paul Banks et David Matthews, Faber 1978)
  • The Language of Modern Music (Faber & Faber, 1963, révisé en 1966, 1969) ISBN 0-571-04934-6
  • Gustav Mahler, Vol. 2: Les années Wunderhorn: chroniques et commentaires. (Faber 1975)
  • Gustav Mahler, Vol. 3: Chants et symphonies de la vie et de la mort: interprétations et annotations. (Faber 1985)
  • À la découverte de Mahler. Écrits sur Gustav Mahler 1955-2005. (Boydell Press 2007) ISBN 978-1-84383-345-1
  • Le compagnon Mahler. (Oxford, 1999) (en ligne sur Google Books)

Rapport d'erreurs d'orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos éditeurs: