Henri-Louis de La Grange (1924-2017).

Henry-Louis de La Grange (HLdlG) est né à Paris d'une mère américaine (Emily Sloane) et d'un père français, Amaury de la Grange, qui était sénateur, ancien ministre du gouvernement et vice-président de l'aviation internationale. Fédération. Henry-Louis a étudié les sciences humaines à Paris et New York et la littérature à l'Université d'Aix-en-Provence et à la Sorbonne. De 1946 à 1947, il étudie à l'École de musique de l'Université de Yale puis, de 1948 à 1953, en privé à Paris - piano sous Yvonne Lefébure et harmonie, contrepoint et analyse sous Nadia Boulanger.

La Grange a commencé à travailler comme critique musical en 1952, écrivant des articles pour le New York Herald Tribune et le New York Times, et les magazines Opera News, Saturday Review, Musical America et Opus aux États-Unis, et Arts, Disques, La Revue Musicale et Harmonie en France.

Il a d'abord entendu la musique de Gustav Mahler (1860-1911), la Neuvième Symphonie, le 20 décembre 1945 lors d'un concert où le disciple de Mahler, Bruno Walter (1876-1962), a dirigé l'Orchestre philharmonique de New York dans sa première représentation de l'œuvre. La Grange avait assisté au concert parce qu'il était devenu un grand admirateur du chef d'orchestre, mais en savait très peu sur Mahler, qui à l'époque n'était pas aussi connu qu'il l'est maintenant. Il a été surpris par la longueur de la symphonie et son style inhabituel, et son intérêt a été piqué. De plus en plus intéressé, à partir du début des années 1950, il a commencé à enquêter sérieusement sur les œuvres de Mahler et sa vie. 

Il a rencontré la veuve de Mahler Alma Mahler (1879-1964) en 1952, devint une amie intime de sa fille Anna et interviewa d'autres contemporains du compositeur. Il a mené des recherches en Europe et en Amérique du Nord et a accumulé au fil du temps une collection de documents qui est devenue l'une des plus riches archives existantes concernant Mahler et son époque. Ces documents font désormais partie d'une médiathèque multimédia, la Médiathèque Musicale Mahler, fondée à l'origine en 1986 avec Maurice Fleuret sous le nom de Bibliothèque Gustav Mahler.

Le premier volume de sa biographie définitive de Mahler a été publié par Doubleday (New York) en 1973, et Gollancz (Londres) en 1974 et a reçu le Deems Taylor Award (US 1974). Une édition révisée en français a été publiée par Fayard en 1979, suivie de deux autres volumes en 1983 et 1984, la série entière atteignant une longueur finale d'environ 3600 pages. Cet ouvrage a été récompensé par le Prix du meilleur livre sur la musique décerné par le Syndicat de la critique dramatique et musicale (France 1983) et le Grand Prix de Littérature musicale de l'Académie Charles Cros (France 1984). Par la suite, Oxford University Press a commencé à publier une version anglaise révisée et élargie en 4 volumes de l'ensemble français en 3 volumes, en commençant par le volume II en 1995 (récompensé par le prix de la Royal Philharmonic Society de Londres), le volume III en 2000 et le volume IV en 2008. Le volume I en anglais révisé est en cours.

Conférencier sur Mahler pendant de nombreuses années, Henry-Louis de La Grange a parcouru les États-Unis, le Canada, l'Angleterre, l'Irlande, la Suède, la Norvège, la Belgique, les Pays-Bas, la République tchèque, la Hongrie, l'Espagne, l'Italie, le Maroc et, dans Est, Japon, Hong Kong, Indonésie, Philippines, Australie et Nouvelle-Zélande. Il a parlé à l'Université de Stanford, à l'Université de Columbia et à l'Université de l'Indiana (1974-1981), à l'Université de Genève (1982), à l'Université de Leipzig, à la Juilliard School, à l'Université de Californie à Los Angeles (1985), à l'Université de Budapest ( 1987), l'Université de Hambourg (1988), l'Université d'Oslo (1993), le Conservatoire de Paris, ainsi que les universités de Kyoto, Hong Kong, Wellington, Sydney, Canberra, Melbourne, Boulder et San Francisco (1998) , et a enseigné un séminaire DEA à l'École Normale Supérieure de Paris (1986).

Il a dirigé le Festival «Les Nuits d'Alziprato» en Corse pendant cinq ans (1974-1979), et à l'été 1986 le Festival Mahler à Toblach (Dobbiaco, Italie), a produit ou participé à de nombreuses émissions à la radio et à la télévision , dont 34 émissions de deux heures sur France Musique (Radio) sur la vie et l'œuvre de Mahler, six émissions d'une heure pour WGUC (Radio publique) à Cincinnati, aux États-Unis, et une série de six sur les dernières années de Mahler pour Radio Suisse Romande . Il a également collaboré à la conception et à la réalisation de la première grande exposition sur Mahler: «Une Oeuvre, une Vie, une Epoque» au Musée d'Art moderne, Paris, en 1985, qui a attiré plus de 27,000 1989 visiteurs, brisant ainsi tout disques précédents pour une exposition musicale. Dans le même contexte, il a organisé deux symposiums internationaux Mahler, à Paris et à Montpellier. A l'occasion du cycle complet Mahler présenté au Théâtre du Châtelet à Paris de février à mai 5, il monte deux expositions, l'une au Châtelet et l'autre à la Bibliothèque Gustav Mahler, donne XNUMX conférences et organise un colloque au Sorbonne.

La Grange a agi en tant que conseiller pour le cycle Mahler donné par l'Orchestre National de Lyon de 1991 à 1994 et, en 1999, a organisé un Symposium international sur «L'ironie dans la musique de Mahler» à l'Université de Montpellier. En 1998, il a passé trois semaines à San Francisco en tant que conférencier invité pour la «Mahler Celebration» de l'Orchestre symphonique de San Francisco, et il a été l'un des premiers musicologues européens à donner une conférence sur Mahler à Pékin. Il a fait une tournée aux États-Unis et au Mexique en tant que conférencier en 2000, et en 2002, il a donné quatre conférences pré-concert à Philadelphie et à New York pour le Philadelphia Orchestra.

Principales publications

Gustav Mahler (en français, trois volumes):

  • vol. 1 : Les chemins de la gloire (1860-1899). Paris: Fayard, 1979, 1149 pages, ISBN 978-2-213-00661-1.
  • vol. 2: L'âge d'or de Vienne (1900–1907). Paris: Fayard, 1983, 1278 pages, ISBN 978-2-213-01281-0.
  • vol. 3 : Le génie foudroyé (1907-1911). Paris : Fayard, 1984, 1361 pages, ISBN 978-2-213-01468-5.

Gustav Mahler (en anglais, révisé et développé du français, trois volumes d'une édition en quatre volumes):

  • vol. 2: Vienne: les années de défi (1897–1904). Oxford: Oxford University Press, 1995, 892 pages, ISBN 978-0-19-315159-8.
  • vol. 3: Vienne: Triomphe et désillusion (1904–1907). Oxford: Oxford University Press, 2000, 1000 pages, ISBN 978-0-19-315160-4.
  • vol. 4: Une nouvelle vie écourtée (1907–1911). Oxford: Oxford University Press, 2008, 1758 pages, ISBN 978-0-19-816387-9.

Crédit photo: Dominique Degli-Esposti

Si vous avez trouvé des erreurs, veuillez nous en informer en sélectionnant ce texte et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Rapport d'erreurs d'orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos éditeurs: