Léon Rothier (1874-1951) dès 1921.

  • Profession: basse.
  • Relation avec Mahler: a travaillé avec Gustav Mahler.
  • Correspondance avec Mahler:
  • Né: 26-12-1874 Reims, France.
  • Décédé: 06-12-1951 New York, Amérique. 76 ans.
  • Enterré: Inconnu.
  1. 1910 Westbound 18-10-1910 jusqu'au 25-10-1910 SS Kaiser Wilhelm II - Concert 24-10-1910 (piano).

Léon Rothier était une basse d'opéra française qui jouissait d'une longue association avec le Metropolitan Opera de New York. Rothier est né en 1874 à Reims, dans la région Champagne-Ardenne du nord de la France. Dans cette ville, il a commencé sa carrière de violoniste, mais s'est ensuite rendu au Conservatoire de Paris pour étudier le chant.

En 1899, il fait ses débuts de chant à l'Opéra-Comique de Paris, dans Philémon et Baucis de Charles Gounod. Un an plus tard, il participe à la création de Louise de Gustave Charpentier. Rothier a quitté l'Opéra-Comique en 1907, et après quelques courts séjours avec quelques petites compagnies d'opéra françaises, s'est installé aux États-Unis, commençant une association de 30 ans avec le Metropolitan Opera de New York. Il crée le rôle de Grand-père Tyl dans L'oiseau bleu d'Albert Wolff (1919). Il remplissait encore des engagements de chant public à New York en 1949, dans l'espace de représentation de l'hôtel de ville.

Dans la séquence d'importantes basses d'origine française à entendre au Met, il a suivi les traces de Pol Plançon et Marcel Journet. Rothier a réalisé plusieurs enregistrements sonores de son vivant, dont deux extraits d'Un ballo in maschera avec le grand ténor Enrico Caruso. Rothier est également apparu dans un ou deux films, Webb Singing Pictures (1917), et peut-être dans un réalisé par Lee de Forest dans son processus phonofilm son sur film vers 1922.

Encore plus

Il débute sa carrière de violoniste, puis étudie le chant au Conservatoire de Paris auprès de Paul Lhérie. Il fait ses débuts en 1899 à l'Opéra-Comique de Paris dans le rôle de Jupiter dans «Philémon et Baucis» de Gounod. Il resta actif jusqu'en 1907 à l'Opéra-Comique, où il apparut le 2. 2. 1900 à la création de «Louise» de G. Charpentier et le 11. 4. 1900 au «Juif Polonais» de Camille Erlanger . Depuis 1907, il travaille non seulement dans les opéras de Marseille et de Nice, mais aussi dans d'autres théâtres provinciaux français et à l'Opéra de Monte-Carlo.

En 1910, il est engagé par le Metropolitan Opera de New York, commençant une association de 30 ans avec cet opéra. En 1911, il y chante la première de l'opéra «Ariane et Barbe-Bleue» de Dukas, en 1913 dans «Boris Godunov», en 1922 dans «Le Roi d'Ys» de Lalo. Il a chanté au Metropolitan Opera également dans les premières des opéras «L'Oiseau bleu» d'Albert Wolff (27. 12. 1920) et «Peter Ibbetson» de Deems Taylor (7. 2. 1931). Dans le 1918-1931, il a fait des apparitions à l'opéra de San Francisco. Il a également chanté au Ravinia Summer Opera près de Chicago.

Il remplissait encore des engagements de chant public à New York en 1949, dans l'espace de représentation de l'hôtel de ville. Lors du premier mariage, il épousa la soprano Mariette Mazarin (1877-1952) dont il se sépara. Son second mariage avec la contralto Maria Duchêne (* 1884 -?). À l'âge de 76 ans, il a contracté le troisième mariage, mais est décédé peu après.

Si vous avez trouvé des erreurs, veuillez nous en informer en sélectionnant ce texte et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Rapport d'erreurs d'orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos éditeurs: