• 1886 Année.
  • 1887 Année.
  • 25-07-1886 until 01-02-1887.
  • Gottschedstrasse 4 (maintenant n ° 25).
  • Le propriétaire de l'immeuble est Schneider Eduard Wolanke (Emilienstrasse n ° 10, premier étage).
  • Sous-loué de Mme Stecher.
  • Deuxième étage.
  • Noël 1886.
  • Chambre froide.
  • Gravement endommagé pendant la seconde guerre mondiale.

1887 Année1886-1887 Maison Gustav Mahler Leipzig - Gottschedstrasse n ° 4 II.

1886-1887 Maison Gustav Mahler Leipzig - Gottschedstrasse n ° 4.

1886-1887 Maison Gustav Mahler Leipzig - Gottschedstrasse n ° 4.

1886-1887 Maison Gustav Mahler Leipzig - Gottschedstrasse n ° 4.

1886-1887 Maison Gustav Mahler Leipzig - Gottschedstrasse n ° 4.

1886-1887 Maison Gustav Mahler Leipzig - Gottschedstrasse n ° 4.

1886-1887 Maison Gustav Mahler Leipzig - Gottschedstrasse n ° 4.

Site de la synagogue Gottschedstraße (synagogue libérale)

La synagogue de la Gottschedstraße a été conçue par Otto Simonson, un élève de l'architecte Gottfried Semper, et a accueilli 2,000 fidèles.

Lors de sa consécration en 1855, la musique de Salomon Jadassohn a été jouée, qui a commencé son long mandat comme chef de chœur du Tempel dix ans plus tard. Contrairement au judaïsme orthodoxe, le chœur de cette synagogue libérale comprenait à la fois des voix masculines et féminines et comprenait même de nombreux non-juifs. L'inclusion d'un orgue (construit par Ladegast en 1868) dans la contribution musicale au culte était également conforme à la tradition juive réformée.

Trois chanteurs de la synagogue Gottschedstraße sont particulièrement remarquables: Rafael Frank, Max Jaffé et Samuel Lampel. Après son arrivée à Leipzig en 1903, Frank était prodigieusement actif dans les domaines les plus divers. Aujourd'hui, on se souvient surtout de lui pour son travail sur le développement des polices hébraïques («Frank-Rühl-Hebrew»). Jaffé et Lampel entrèrent tous deux au service de la synagogue en 1914. Parallèlement à leurs fonctions de chantre, les deux hommes enseignèrent à l'école Ephraim Carlebach. En 1928, Lampel (nommé chantre principal de la synagogue un an plus tôt) publia une anthologie très appréciée intitulée Kol Sch'muel (La voix de Samuel), comprenant 57 compositions et arrangements pour le sabbat et la liturgie festive.

Le Tempel a été détruit aux premières heures du 10 novembre 1938. Suite à la déportation des deux rabbins de la communauté, Lampel a pris ses fonctions. À partir de 1939, les offices ont pu avoir lieu dans la synagogue récupérée de la Keilstraße, jusqu'à ce que celle-ci soit également fermée en 1942. La même année, Lampel et Jaffé ont été déportés et auraient été tués dans un camp d'extermination peu de temps après.

Le chef de choeur de la synagogue de l'année 1924 était Barnet Licht, qui a joué un rôle influent dans l'Alliance culturelle juive pendant les années du régime nazi, survivant par la suite à l'internement dans le camp de concentration de Theresienstadt (Terezín), République tchèque.

Si vous avez trouvé des erreurs, veuillez nous en informer en sélectionnant ce texte et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Rapport d'erreurs d'orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos éditeurs: